RETOUR Qualité de vie

Agir dans mon quotidien : oui mais comment ?

Comment, dans votre quotidien, pouvez-vous agir pour une meilleure qualité de vie environnementale (habitat, déplacements, consommations…) ? Si les entreprises et collectivités sont invitées à s’engager en faveur de la transition écologique, chaque citoyen à son échelle peut également agir afin de diminuer sa consommation d’énergie et moins polluer son environnement. Proposez ici des solutions que vous êtes prêt-e à adopter afin d’améliorer votre qualité de vie environnementale ainsi que celle de tous.

15 contributions 1

Débat terminé
blackmamb-
a
01 décembre 2017 -12H22
Trier, faire du vélo et essayer de limiter ma consommation de chauffage !
1
Greenbana-
ne
06 décembre 2017 -14H08
- Acheter des produits locaux et issues de l'agriculture biologique - Couper les appareils électroniques la nuit - Utiliser les transports en communs - Limiter la consommation de viande durant la semaine
0
Elfe Vert-
e
11 décembre 2017 -17H03
Passer au Zéro déchet, au fait soi-même, faire un grand tri, afin de vivre en mode minimaliste! Cela vous profitera personnellement (économies:écologie etc), et aux autres, car vous pouvez donner/louer/vendre:troquer ce dont vous n'avez plus besoin :)
0
Green Kni-
ght
17 décembre 2017 -16H12
- Privilégier les produits locaux et bio : acheter via AMAP, paniers de fruits/légumes, directement chez les producteurs, sur des marchés, dans des boutiques bio, les rayons bio des supermarchés à défaut,... - Diminuer sa consommation de viande : meilleur pour l'environnement, la santé, le porte-feuille... et on épargne un peu de souffrance à nos amis les animaux ;-) - Cultiver sa nourriture : faire pousser ses fruits et légumes dans son potager, sur son balcon, au niveau de ses fenêtres, dans un jardin partagé... ou directement dans les rues (voir les Incroyables Comestibles) - Transports : marcher ou prendre le vélo quand c'est possible, privilégier les transports en commun sinon - Minimalisme : diminuer ses achats de vêtements, de produits électroménagers,... et privilégier l'échange, les prêts, le do it yourself,... - Ne pas se priver de tout mais supprimer peu à peu le superflu, qui ne nous rendra de toute façon pas plus heureux à long terme ;-) - Réduire ses déchets : refuser emballages, sachets et publicités inutiles, acheter en vrac, composter ses déchets organiques, réutiliser/réparer si possible, trier correctement,... (voir démarche Zero Waste)
0
Green Kni-
ght
17 décembre 2017 -16H15
- Supprimer les produits toxiques de son logement : faire le ménage, la vaisselle, la lessive,... avec des produits naturels (vinaigre blanc, bicarbonate de soude, savon de marseille,...) - Avoir des plantes d'intérieur (ou d'extérieur) pour dépolluer l'air de son logement (...et celui de la ville, à une petite échelle) - Réduire sa consommation d'eau : couper l'eau quand on se lave les mains, quand on se brosse les dents, ne pas prendre de bains trop régulièrement, prendre des douches moins longues, récupérer eau de pluie pour jardinage,... - Réduire sa consommation en électricité : éteindre les appareils en veille, éteindre les lumières quand on quitte une pièce,... - Réduire chauffage : garder confort mais pas besoin d'être en T-shirt en hiver... - Utiliser la monnaie locale, le Stücks, pour favoriser l'économie de la région - Vie associative : rejoindre une association aux valeurs écologiques, participer à leurs actions, rencontres, débats,... Les suivre sur les réseaux sociaux pour connaître les prochains événements - Loisirs : privilégier les restaurants, bars,... proposant des produits locaux et bio
0
Green Kni-
ght
17 décembre 2017 -16H18
- Nettoyer la planète : avoir un sachet sur soi et ramasser les déchets lors des promenades et randonnées pour dépolluer les milieux naturels - Lieu de travail : garder ses bonnes habitudes (si possible) sur son lieu de travail - Voyager vert : là aussi, essayer de garder ses bonnes habitudes, diminuer son utilisation de l'avion (possibilité de donner de l'argent à des associations plantant des arbres pour compenser sa production de CO2),... - S'informer : suivre l'actualité écologique, les initiatives écologiques locales comme internationales,... via des journaux, réseaux sociaux, sites internet, documentaires,... - Partager : partager ses astuces, des informations,... à son entourage pour pourquoi les inspirer... à condition bien sûr de ne pas en faire trop ;-) - Et surtout : ne pas vouloir tout changer du jour au lendemain, modifier son quotidien petit à petit, ne pas s'en vouloir si notre mode de vie n'est pas parfait ; rester bienveillant envers soi, les autres et la planète. Et garder un état d'esprit positif et optimiste ! :-)
0
conscienc-
everte
03 janvier 2018 -20H43
Changer les choses pas à pas. Tout changement entraîne des résistances même si ce sont des changements positifs. En progressant petit à petit, on peut aller très loin. C'est le principe du kaizen (littéralement changement bon) qui consiste à aller pas à pas. Personnellement, je pratique cette méthode mais je me suis aussi fixé un objectif plus ambitieux vers lequel, j'essaie progressivement d'aller: abandonner ma voiture personnelle pour les moyens de transports en commun, l'autopartage, le vélo, la marche...
0
04 janvier 2018 -15H48
- Acheter local et bio au maximum (sur les marchés et dans les petites épiceries) - Entreprendre un mode de vie Zéro Déchet (acheter en vrac, fabriquer ses propres produits cosmétiques et ménagers, composter... cf le groupe local Zéro Déchet Strasbourg) - Utiliser des transports "verts" (vélo, transports en commun, covoiturage, ou bien notre propres petites jambes) - Réduire ses consommations d'eau et d’électricité (douches à la place des bains, éteindre ses appareils en veille...) - Faire du bénévolat pour une association qui porte ces valeurs ! - ... (liste non exhaustive)
0
Mikael
11 janvier 2018 -12H55
Et si on impliquait les banques locales ? En se servant d'une partie de l'épargne disponible, elles pourraient nous proposer des projets surlesquels flécher notre argent (par exemple une partie du livret DD réservé pour des actions du territoire).
0
D'ACCORD
arbre vert voir sa fiche
14 juin 2018 -08H03
Je pense que nous pourrions aussi demander à nos banques de nous proposer des systèmes d'épargne pour des projets solidaires. Par exemple, le projet de Familles Solidaires à Mulhouse, qui propose à des investisseurs de verser des fonds pour une épargne qui se destine à construire des appartements partagés pour des personnes fragilisées (personnes en situation de handicap ou vieillissantes). Ces appartements ne visent pas la rentabilité d'abord, mais se propose de permettre à des personnes sans trop de moyens de terminer leur vie dans la communauté. Autres projets solidaires de ce type?
0
MarcoF16
09 février 2018 -07H05
Tester une année "Sans objet, sans déchet", comme nous le faisons en famille depuis septembre dernier. L'idée est simple : la crise climatique et écologique (biodiversité) tient sa source dans notre mode de (sur)consommation. Expérimenter le "Sans achat d'objet" permet de revenir à ses vrais besoins, pour retrouver le sens primaire de nos actes de consommation. Depuis septembre, on se rend compte non seulement que c'est tout-à-fait possible, mais que ça libère du temps et de l'argent pour soi ! En plus, ça réduit les déchets (zéro poubelle bleue, depuis 5 mois). Notre blog : www.sansobjetsansdechet.fr
0
Emmanuel
22 mars 2018 -17H59
Préconisations du groupe transition énergétique du Conseil de développement : Intégrer une équipe du défi des familles à énergie positive. A l’issue de travaux de rénovation énergétique, éviter l’effet rebond en maintenant une température modérée dans le logement lors de la saison de chauffe. Prendre contact avec l’espace info-énergie le plus proche pour engager le montage d’un dossier visant à une rénovation thermique de mon logement. Faire connaître à mes proches et voisins les actions mises en œuvre favorables à la transition énergétique.
0
audd67
11 avril 2018 -13H44
Il faudrait que la CUS ramasse les DECHETS VERTS DE CUISINE pour les COMPOSTER ou méthaniser comme c’est le cas à Colmar, puis mettre des mesures fiscales incitatives pour les encourager au tri (en general). En attendant chacun peut recycler ses déchets verts grâce aux bacs à compost de rue gérés par les associations (cf compostra à strasbourg par ex) ou par l’installation de lombricomposteur individuels chez soi (cuisine, balcon ou cave) ou collectif à l’immeuble. Il existe d'ailleurs des sites de don de vers à lombricomposteur et la cus finance le bac à lombri/compost à hauteur de 40 euros. Les déchets verts comportent plus de 30% d’eau et nécessitent des produits chimiques pour etre brulés quand ils sont jetés en poubelle ; les recycler permet de ne pas polluer davantage l’air et d’enrichir la terre (rien ne se crée, rien ne se perd, tout se transforme). Pour ma part, je recycle un seau par semaine en cuisinant peu.
0
arbre ver-
t
14 juin 2018 -08H06
Comment faire pour avoir la possibilité de trier également, comme c'est le cas en Allemagne, les plastiques, les couvercles de Yaourt ou l'alu du chocolat. Dans les déchetteries strasbourgeoises ces tris ne sont pas possibles, tout est mélangé. N'existe-t-il pas de moyens de recycler ces plastiques et alu d'emballage?
0
Zmrzlina
20 juin 2018 -13H42
Si j'ai la chance de posséder ou avoir l'usage d'un espace, j'y plante des arbres que je laisse atteindre une taille adulte. Si je possède des arbres, en tant que propriétaire ou co-propriétaire, j'en prends soin en ne pratiquant l'élagage que si absolument nécessaire et seulement un élagage écologique , je les laisse vieillir et développer leur houppier. Co propriétaire sur un cœur d'ilôt minéral, je propose à la co-propriété de végétaliser le cœur d'ilot.
0

Mes Outils de débat

Afficher en premier