RETOUR Économie et transition écologique

Comment lutter contre la précarité énergétique ?

Les charges d’énergie liées au logement, et tout particulièrement de chauffage, sont une part de plus en plus importante dans le budget des ménages; certaines familles se retrouvant en situation de précarité énergétique.

La rigueur du climat ainsi que la taille et l’ancienneté des logements place l’Alsace parmi les territoires les plus touchés par ce phénomène. À l’échelle de l’Eurométropole de Strasbourg, quels projets et quels partenariats sont à développer ou accentuer pour lutter contre la précarité énergétique ?

7 contributions 0

Débat terminé
blackmamb-
a
01 décembre 2017 -12H09
Bonjour, Serait-il possible que l'eurométropole propose une réduction fiscale aux bailleurs afin que ces derniers soient incité à réaliser des travaux ?
0
Charlytou-
tvert
03 décembre 2017 -00H45
Pour que ça change pas le choix que l'euro métropole mette la main au portefeuille, prêt aide déduction fiscales... une famille en situation précaire, avec un chauffage électrique type grille pain ne changera pas pour mieux, vu que mieux c'est trois à quatre fois plus chère...
0
AUTRE AVIS
Charlytoutvert voir sa fiche
03 décembre 2017 -00H47
J'ajoute que les bailleurs sociaux malgré les efforts qu'ils font déjà doivent en faire encore plus!!
0
Alter Alsace Energies voir sa fiche
23 janvier 2018 -10H57
Citation : "vu que mieux c'est trois à quatre fois plus chère... " Parmi tous les systèmes de chauffage, le chauffage électrique est de loin le plus cher, non pas à l'investissement mais en fonctionnement sur plusieurs hiver. Les aides, ou un prêt adapté pour l'investissement dans un meilleur chauffage ou un meilleur logement permettent de réduire ses factures de façon drastique. Les prêts et les aides de ce type existe déjà mais sont difficiles d'accès pour certains ménage. (démarches administratives, solvabilité, etc...)
0
Emmanuel
22 mars 2018 -18H02
Préconisations du groupe transition énergétique du Conseil de développement : Favoriser les partenariats avec des installateurs et des fabricants d’équipements et organiser des achats groupés de matériel et des installations/prestations groupées afin de réduire les coûts. Mettre en place un dispositif d’aide pour les foyers ayant un niveau de ressources juste au-dessus du plafond fixé par l’ANAH. Solliciter une modification de la loi permettant de moduler la taxe locale sur la consommation finale d’électricité (TLCFE) en fonction des ressources. Mettre en place un dispositif d’accompagnement pour la rénovation énergétique des logements collectifs. Cibler l’information du public en situation de précarité énergétique sur les lieux de regroupement : Restaurants du Cœur, épiceries sociales, bureaux de la CAF, les communes, les paroisses… Former des acteurs en contact avec le public défavorisé (travailleurs sociaux, associations caritatives, fournisseurs d’énergie…) concernant les éco-gestes, les outils d’aides à la rénovation et subventions disponibles, la réalisation d’un diagnostic sommaire.
0
Emmanuel
22 mars 2018 -18H02
Préconisations du Conseil de développement (suite) : Proposer gratuitement pour le public identifié une visite sociotechniques visant l’évaluation de l’opportunité de réaliser des travaux (orientation vers ANAH), l’identification et l’évolution des comportements énergivores, les réglages et petites réparations à impact immédiat. Evaluer de façon systématique la faisabilité d’une réhabilitation thermique du logement dans le cas des interventions des services de l’Eurométropole sur des dossiers de logements insalubres.
0
audd67
13 juin 2018 -14H58
Il faudrait instaurer une loi pour interdire la location de surfaces non isolées / et de remettre aux normes lors d'un achat.
0

Mes Outils de débat

Afficher en premier