RETOUR Qualité de vie

Comment réduire les déchets, de la production à la consommation ?

La problématique de prévention des déchets concerne tous les acteurs du territoire : industries, entreprises de tous secteurs, collectivités, associations, citoyens. La prévention de la production des déchets consiste à réduire la quantité et la nocivité des déchets produits ; il s’agit d’intervenir à la fois sur le mode de production et sur la consommation (y compris le réemploi et la réutilisation). Quelles sont, à votre échelle et selon votre champ d’action, vos possibilités d’agir pour réduire vos déchets ?

14 contributions 10
Ce débat s'achève le 30 juin
Il vous reste pour participer
40 JOURS 14 H 58 MN
Charlytou-
tvert
03 décembre 2017 -01H03
La mise en place de composteurs dans les espaces vert ou de bac collectifs spéciaux à destination d'usine de methanisation (à Colmar ils ont les poubelles marrons pour les déchets alimentaires) Pour le recyclage, le réemploi, laisser la possibilité dans les déchèteries de récupérer une planche ou tout autre objet qui nous semble utile ou réutilisable (le cas m'est arrivé , portant mes déchets ultimes j'aperçois une jolie planche, parfaite pour un meuble en création dans la benne d'à côté, refus catégorique et acharné d'un agent de la cus pour que je la récupère...)
2
Greenbana-
ne
06 décembre 2017 -14H13
Acheter des produits locaux et acheter des produits en vracs (il existe des magasins qui vendent beaucoup de choses en vracs, il suffit de ramener des pots / bocaux etc. et de les remplir à chaque fois)
1
04 janvier 2018 -16H02
A l'échelle d'un citoyen•ne il existe plusieurs manières de réduire ses déchets (le principal est de la faire à son rythme) : - composter (chez soi ou dans des compost collectif) - acheter la nourriture en vrac (en amenant ses propres sacs ou ses boites) - privilégier le réutilisable plutôt que le jetable (mouchoirs en tissus, gourde à remplir avec l'eau du robinet, cotons démaquillant lavables...) - acheter d'occasion (vide grenier, emmaüs, leboncoin...) - fabriquer ses propres produits cosmétiques et ménagers - faire réparer ses appareils au lieu d'en acheter un nouveau -...
1
D'ACCORD
apresdemain voir sa fiche
24 janvier 2018 -16H58
N'étant pas des réflexes pour tous, la Ville pourrait demander à une association ( contre sponsoring) de proposer des vidéos ludiques pour découvrir ces techniques. pour que ces techniques soient accessibles à tous.
1
Dom Schil-
ik
11 janvier 2018 -18H30
Réduire la part des déchets organiques dans les ordures ménagères collectées quotidiennement dans l'Euro-métropole, voilà un beau défi. Bien entendu le citoyen qui le souhaite et dispose d'un endroit peut produire son compost., mais les autres, ceux qui sont en ville, en appartement, ceux qui n'ont pas de composteur a proximité. Et si on organisait des collectes de déchets organiques, pas seulement pour les particuliers mais aussi pour tout les métiers de bouches. Dans quel but? produire du biogaz et de l’électricité. Comment encourager la collecte? des conteneurs intelligent avec badge individuel. chaque kilo apporté ouvre à une réduction sur sa facture d’énergie électrique... C'est simple non? ci dessous le lien pour un article sur la Suède. http://www.rfi.fr/science/20110616-le-biogaz-carburant-avenir-suede Dominique Citoyen de Schilik
1
AUTRE AVIS
Dom Schilik voir sa fiche
11 janvier 2018 -18H53
Et dire qu'une entreprise locale propose des solutions... A vite mettre en place. Je ne fais pas de la pub, mais c'est une idée géniale pour nos collectivités. Citoyens le lien ci-dessous pour vous informer. http://www.schroll.fr/fr/actualite/le-tube-une-solution-de-collecte-des-biod%C3%A9chets-m%C3%A9nagers-en-apport-volontaire-efficace-et
0
12 février 2018 -15H03
GENERALISER le COMPOSTAGE des déchets verts à Strasbourg par ex - soit en mettant en place le tri des déchets verts collectés par la commune - en généralisant les lombricomposteurs dans chaque immeuble (local poubelle par ex) - en adhérant en tant que particulier à une association de compostage (cf liste sur strasbourg ca pousse www.strasbourgcapousse.eu/carte/ ) -> voire en faisant payer les poubelles au poids comme proposé par le grenelle de l'environnement ou en redonnant sous forme de crédit d'impôt à ceux qui compostent pour généraliser le compost . Cela évite d'incinérer des déchets verts, composés à 30 % d'eau et qui nécessitent donc des produits chimiques pour être brulés -> un geste pour la qualité de l'air et pour rendre à la terre ce qui lui revient.
1
Paminae
15 février 2018 -11H22
On pourrait également généraliser les poubelles jaunes à l'ensemble des communes de l'Eurométropole : pour l'instant seules quelques grosses communes en bénéficient, dans toutes les autres il faut faire la démarche volontaire d'amener ses déchets recyclables (cartons, papiers, aluminium) aux containers de collectes qui ne sont pas forcément très accessibles ou utilisables (souvent ils débordent ! Et on doit repartir à la maison avec ses déchets... Voilà de quoi refroidir les bonnes volontés...! ). il me semble avoir lu que la présence d'une poubelle jaune au domicile augmente de façon significative le taux de recyclage des foyers, ça pourrait être un bon début pour tout ceux qui hésitent à s'y mettre à cause des contraintes que cela peut représenter.
1
D'ACCORD
casimir voir sa fiche
15 février 2018 -14H00
pour ma part ,cas un peu particulier ,nous habitons une péniche sur le bassin des remparts faisant à ce titre partie du port autonome,bien que résidant à Strasbourg et partisans du tri nous ne disposons d'aucune poubelle jaune ne serait-ce que collective? Cela pourrait être envisagé dans le cadre de la politique écologique de la ville?
0
val2018
19 février 2018 -15H51
développer une filière de compostage spécifique pour encourager les toilettes sèches, même en ville
0
tomfig
18 mars 2018 -00H36
Encourager l'utilisation d'emballage réutilisable dans les restaurants pratiquant la vente à emporter. Et surtout communiquer dans ces points de vente le fait de pouvoir rapporter les contenants propres en bénéficiant éventuellement d'une réduction sur leur prochain achat. Ce principe est totalement gagnant/gagnant puisqu'il réduirait le nombre d'emballage à jeter, profiterai aux clients par la réduction liée au cout de l'emballage, et au restaurant par la fidélisation de ses clients. Pour aller plus loin pourquoi ne pas harmoniser un plan de communication dans tous les lieux de vente à emporter.
2
Emmanuel
22 mars 2018 -18H07
Préconisations du groupe transition énergétique du Conseil de développement : Déployer une communication type « nudges » au sein de l’Eurométropole, sur l’espace public et dans les bâtiments de la collectivité et lancer des appels à projets auprès d’étudiants pour les développer. Créer des plaques d’autocollants avec messages incitatifs percutants, à coller dans les logements, les restaurants, lieux publics et à des endroits sensibles, où l’attention doit être attirée. Ces plaques peuvent par exemple être diffusées dans le magazine de l’Eurométropole. Réaliser un livret annuel à destination de chaque foyer présentant des « indicateurs environnement » (dont les déchets) pour chaque commune et leur évolution sur plusieurs années.
0
jeffres
04 avril 2018 -22H37
- Soutenir les boutiques zéro déchets et de produits d'occasion, en les faisant bénéficier de subventions spécifiques, publicité... Encourager chaque commerçant à proposer des produits en vrac (par des avantages fiscaux ou autres), afin que tout un chacun y ait accès près de chez lui - Désigner des modèles de tupperwares que tout restaurateur qui propose de la nourriture à emporter se doit d'accepter, afin de réduire drastiquement les déchets résultant de ce type d'activité Les inciter à proposer un tarif réduit à ceux qui viennent avec leurs tupperwares (certains le font déjà) - Mettre à disposition de tous ces commerçants un site où ils peuvent se référencer (publicité gratuite qui peut en inciter d'autres à suivre la même voie), et apparaitre sur une carte - Lancer une vaste campagne de communication auprès du public sur les avantages du zéro déchet - Soutenir encore davantage les services de location de couches lavables - Créer un label écologique apposé sur chaque produit pour indiquer son impact environnemental (de sa conception à sa consommation) - Contraindre les entreprises (petites et grandes) à avoir des pratiques environnementales strictes (tri...)
0
AUTRE AVIS
05 avril 2018 -22H22
Pour la carte des commerces écoresponsables, il se trouve que c'est déjà fait :-) https://www.consoglobe.com/pres-de-chez-nous-la-carte-collaborative-ecologique-solidaire-cg
0

Mes Outils de débat

Afficher en premier