RETOUR Économie et transition écologique

Quel type d’énergies renouvelables imaginez-vous sur le territoire ?

Aujourd’hui, la part d’énergie produite sur le territoire correspond à 14 % de l’énergie consommée.

La généralisation des énergies renouvelables localement présente plusieurs atouts : amélioration de la résilience énergétique du territoire, développement économique d’un secteur porteur, concrétisation de projets citoyens dans le cadre de démarches participatives… Néanmoins, tous les types d’énergies renouvelables (éolien, solaire, biogaz, géothermie profonde…) ne sont pas forcément compatibles avec les potentialités offertes par le territoire de l’Eurométropole. Quelles énergies voudriez-vous voir demain dans l’Eurométropole de Strasbourg, à quelle envergure et avec quel portage (public, privé, associatif, participatif et citoyen…) ?

15 contributions 2

Débat terminé
blackmamb-
a
01 décembre 2017 -12H30
pourquoi ne pas utiliser l'énergie hydraulique du Rhin ?
0
AUTRE AVIS
Charlytoutvert voir sa fiche
03 décembre 2017 -00H23
Il y a déjà de grosses centrales hydroélectriques sur le Rhin, par contre développer des micros centrales est une bonne piste
0
Charlytou-
tvert
03 décembre 2017 -00H20
A l'image du voisin allemand, couvrir tout ce qui peut l'être en panneaux solaires
0
Meryaton
04 décembre 2017 -21H22
Bonjour, Il faudrait faciliter la tache aux particuliers et aux petits collectifs pour qu ils puissent installer des panneaux photovoltaïques, voir de petites eoliennes. Implanter ce type de dispositifs est trop compliqué en France. L'aspect legislatif est notamment tres contraignant. J'ai l'impression qu'il n est pas possible de produire sa propre electricite sans etre racorde aux reseau electrique. D'autre part, les tarifs sont prohibitifs. Au mieux, le retour sur investissement intervient a la fin de vie des materiaux. L'etat devrait trouver un moyen d abaisser le cout d achat et d installation des dispositifs requis.
0
Greenbana-
ne
06 décembre 2017 -14H11
Développer les biogaz en mettant en place des dispositifs de récupération des ordures ménagères.
0
D'ACCORD
Alter Alsace Energies voir sa fiche
23 janvier 2018 -11H00
Bonne idée oui, il y a un gros potentiel.
0
Stéphane voir sa fiche
19 février 2018 -16H42
Effectivement, encore faut-il qu'il y ait une bonne acceptabilité sociale du projet (un méthaniseur en zone urbaine !): le pilotage citoyen de tels projets et donc indispensable...tout en intégrant les besoins de l'industrie et/ou du tertiaire pour optimiser le système.
1
Eco-city-zen voir sa fiche
26 février 2018 -10H19
En effet produire du biogaz à partir des ordures ménagères semblent une bonne idée. Comme le dit Stéphane, l'acceptabilité sociétale ne suit pas toujours (cas Améthyst à Montpellier : problèmes d'odeurs et d'insectes). Pourquoi alors ne pas utiliser des méthaniseurs déjà existants en zone péri-urbaine par exemple ? (méthaniseurs agricoles ou méthaniseurs de la Station d'épuration comme évoqué dans cet article de 2015 : https://www.lesechos.fr/08/09/2015/lesechos.fr/021311467497_du-biogaz-de-ville-injecte-a-strasbourg.htm )
0
CeliaT
15 janvier 2018 -14H32
En terme d'énergies renouvelables, il est notable que les particuliers "lambda" de l'Eurométropole n'ont pas accès aux fournisseurs alternatifs à l'ES pour l'électricité, je pense à Enercoop par exemple dont le mix énergétique est 100% renouvelable (l'ES propose bien un abonnement "vert", mais plus cher que l'abonnement classique, et finalement, quelle part de la facture finance réellement les productions renouvelables ? aucun engagement à ce jour). L'Eurométropole, via ses marchés propres par exemple, peut-elle influer sur les fournisseurs pour les inciter à développer leur offre sur notre territoire ?
0
Alter Als-
ace Energies
23 janvier 2018 -11H05
Le développement d'une SEM, ou d'une SAS citoyenne sur le territoire permettrait de mobiliser de l'investissement citoyen en faveur des énergies renouvelable et permettrai d'étudier localement les potentiels dans les maisons individuelles, les petits collectifs et ensuite les copropriétés avec syndic professionnel. Le système existe déjà en France et peut être déployer facilement sur l'EMS. http://www.centralesvillageoises.fr/web/guest/accueil;jsessionid=69DF8E656C3EC3AAF6F792EA473F1DDF
0
Alter Als-
ace Energies
23 janvier 2018 -11H08
Un des potentiels les moins exploité en Alsace, d'après l'étude 100% EnR en Alsace datant de 2016, c'est la chaleur fatale s'échappant des process des entreprises principalement. Ce n'est pas une énergie renouvelable à proprement parlé mais ça éviterait beaucoup de gaspillage.
0
D'ACCORD
Stéphane voir sa fiche
19 février 2018 -16H34
Oui, il faut avant tout valoriser tous les niveaux d'énergie. Mais il faut que les exutoires soient présents, et surtout disponibles au bon moment. Ce qui pose la question de la mutualisation des besoins à une échelle pertinente: le bassin d'activité/vie s'y prêteraient bien. Les flux d'énergie doivent être dimensionnés pour doter la zone de micro-centrales, sources d'EnR sélectionnées en fonction des gisements locaux présents, et pour optimiser le taux de couverture. Bref, pas de mix unique, et surtout un besoin d'identifier ces flux/gisements à l' échelle du bassin.
1
Alter Alsace Energies voir sa fiche
19 mars 2018 -11H34
Stockage de chaleur fatale - géologie profonde: envisage-t-on de stocker le surplus de chaleur industrielle et/ou solaire sous terre? Récupération de chaleur fatale - il y a de nombreux datacentres en Alsace et sur le territoire de l'Eurométropole ? http://www.journaldunet.com/solutions/cloud-computing/1191577-quelle-est-la-repartition-des-data-centers-en-france-par-region/
0
Eco-city--
zen
26 février 2018 -10H37
L'objectif de l'EMS est 30% d'ENR en 2030, mais en termes quantitatifs pouvez-vous donner plus de précisions sur ce que cela représente ? Quelle est la consommation énergétique globale considérée en 2030 ? 11000GWh ? Le rapport un mix de gaz 100% renouvelable de l'Ademe parle du potentiel de la Pyro-gazéification (production de gaz à partir de matière organique type bois et produits dérivés, résidus agricoles, et même certains déchets ). A voir si c'est pertinent compte tenu du gisement local.
0
Emmanuel
22 mars 2018 -18H04
Préconisations du groupe transition énergétique du Conseil de développement : Associer les habitants aux projets par le financement participatif. Cette association peut rendre possible certains projets (par exemple la géothermie) et en complément faire bénéficier les citoyens des retombées financières de ces projets. Pour les familles : favoriser l’appropriation des bâtiments publics symboliques comme les écoles par la mise en place de projets cofinancés (panneaux photovoltaïques ou solaires, micro-éoliennes), au même titre que pour les habitants, les espaces publics de proximité (jardin partagé dans les espaces verts) ou encore pour les associations, les complexes sportifs ou de loisirs (éolienne sur un stade).
0

Mes Outils de débat

Afficher en premier